Accueil portail recherche > Actualits > Retour sur...


Midi labo au CIREVE

Les Midi labo, ce sont des rencontres, le temps dune pause-djeuner, entre les laboratoires de recherche et les personnels UNICAEN : loccasion de dcouvrir les coulisses de la recherche et dchanger autour des dernires avances scientifiques. Cest le Centre interdisciplinaire de ralit virtuelle CIREVE qui a ouvert ses portes le mercredi 27 fvrier.



Immersion et interaction : les deux maîtres-mots de la réalité virtuelle ! À UNICAEN, le CIREVE mutualise les équipements, les ressources et les compétences pour faire de la réalité virtuelle un outil au service de la recherche scientifique. Différentes interfaces de visualisation permettent une immersion totale dans l’environnement numérique recréé, dont une salle de réalité virtuelle de 45 m². Des joysticks, des flysticks, et même un tapis de marche, permettent aux utilisateurs de se déplacer dans l’environnement virtuel.

Créer un environnement numérique, qu’il soit existant, disparu ou imaginaire, dans lequel les individus peuvent naviguer librement : on perçoit l’intérêt d’une telle technologie pour les chercheurs de toute discipline.

Cette séance des Midi Labo a été l’occasion de présenter trois des projets en cours au CIREVE. La restitution virtuelle de la Rome antique est le projet phare du CIREVE — celui qui est à l’origine-même de la création du Centre. C’est la maquette en plâtre de Paul Bigot, exposée à la Maison de la recherche en sciences humaines, qui a inspiré ce projet, initié en 1994. À cette époque, une idée a en effet émergé au sein de l’équipe de recherche « Plan de Rome », aujourd’hui intégrée au laboratoire ERLIS : et si l’on créait un modèle virtuel de la Rome antique ? La maquette, classée à l’inventaire des Monuments historiques, présente l’état des connaissances sur la Rome antique au moment de sa réalisation, entre 1900 et 1913. Au gré des nouvelles découvertes archéologiques et documentaires, le modèle virtuel permet ainsi de tester et de visualiser des hypothèses pour rendre compte de l’architecture de la Rome du IVe siècle après J-C. Ce modèle virtuel, qui restitue un environnement aujourd’hui disparu est ainsi en constant développement, au plus près des dernières avancées scientifiques. Le CIREVE effectue un important travail de valorisation et de médiation avec les Nocturnes du Plan de Rome qui, chaque mois, attirent une centaine de curieux dans l’amphi Pierre Daure. L’application Roma in tabula, disponible en téléchargement sur ordinateur, tablette et smartphone, permet également, de chez soi, d’explorer différents édifices de la Rome antique et d’avoir accès aux sources documentaires qui justifient les choix de la restitution virtuelle.

Leslie Decker, maître de conférences en neurosciences, a également présenté l’un des projets de recherche en cours au laboratoire COMETE (UMR-S 1075 UNICAEN-INSERM). Ce projet porte plus spécifiquement sur l’analyse du mouvement chez les patients atteints du syndrome d’Ehlers-Danlos — une maladie génétique qui affecte la sensibilité somesthésique, ces informations sensorielles qui nous permettent de ressentir notre corps dans l’espace. La pathologie entraîne des changements comportementaux, en particulier dans la motricité. L’objectif du projet est d’évaluer ces changements et d’identifier les marqueurs qui en sont à l’origine pour à la fois améliorer le diagnostic et imaginer des stratégies thérapeutiques.



Noémie Gautier, ingénieure d’études au CIREVE, a enfin présenté le projet RAIV Cot — un projet de recherche sur les inondations des villes côtières, porté par le laboratoire LETG-GEOPHEN (UMR 6554 UNICAEN-CNRS – Stéphane Costa). L’étude de ces phénomènes contribuera à une meilleure connaissance des aléas et à l’émergence d’une culture du risque partagée. Le CIREVE intervient sur la modélisation des crues passées et la simulation des inondations à venir, en prenant en compte l’élévation du niveau des mers. Ces modèles virtuels apportent un nouvel éclairage sur une problématique commune et illustrent ce que pourrait être l’urbanisme de demain.

Temps fort de cette séance : la visite de la salle de réalité virtuelle de 45 m2 durant laquelle chacun a pu accéder aux coulisses de cet équipement de pointe unique en France en milieu universitaire et tester les casques de réalité virtuelle. Les échanges se sont poursuivis autour d’un panier-repas.

De nouvelles pauses déjeuners seront organisées au cours de l’année !


Télécharger la page

Dernière modification : 24 avril 2019



UNICAEN
Université de Caen Normandie
Esplanade de la Paix | CS 14032 | 14032 CAEN cedex 5