Accueil portail recherche > Fte de la science 2017 > Portes ouvertes


Portes ouvertes du CRAHAM

du 7 octobre 2017 au 12 octobre 2017
samedi 7 de 10h à 12h & de 14h30 à 16h30 : tout public
dimanche 8 octobre de 15h à 17h : tout public
jeudi 12 octobre de 9h à 15h30 : public scolaire

Centre Michel de Board - Centre de recherches archologiques et historiques anciennes et mdivales (UMR 6273 UNICAEN CNRS)

La parole est aux squelettes

Crne au laboratoire CRAHAM, UNICAEN
Des archéoanthropologues passionnées inviteront le public à se glisser dans la peau d'un archéologue du funéraire le temps d'un parcours. Ils présenteront les différentes étapes de leur travail, en mettant l'accent sur les études de laboratoire menées à Caen et répondront à leurs questions diverses.
Nous proposons de découvrir le rôle des archéoanthropologues au sein de notre service. Cette année, le laboratoire de paléoanthropologie a décidé de suivre les avis des visiteurs de l'an passé en mettant l'accent sur la manipulation des os. Pour ce faire, un petit parcours sera proposé aux visiteurs pour leur permettre de découvrir les différentes facettes du métier d'archéoanthropologue. L'aspect terrain sera évoqué par la présentation des chantiers menés par les membres du laboratoire, et par la possibilité, pour les enfants, de fouiller partiellement un squelette. Le travail en laboratoire sera exposé en proposant aux plus téméraires de manipuler du matériel osseux, de pratiquer l'ostéométrie, d'observer des pathologies. Nous présenterons différentes méthodes de détermination du sexe et d'estimation de l'âge dont la cémentochronologie (pratiquée par quelques laboratoires seulement en France).

La terre cuite dans tous ses états

Chantier des fouilles de Barbery (14) - UNICAEN
Présentation des métiers et des techniques archéologiques à partir d'un projet de recherche sur les tuileries médiévales et modernes de Barbery (Calvados).
Nous proposons de présenter le travail au sein du service d'archéométrie-céramologie, à travers un projet de recherche pluridisciplinaire sur « les Tuileries médiévales et modernes de Barbery », dans le Calvados. Nous mettrons l'accent sur les différentes approches qui nous ont permis de localiser ce site de production exceptionnel, sur l'étude des produits façonnés et des matériaux utilisés par les tuiliers pour leur fabrication. Les différentes approches seront abordées depuis les prospections sur le terrain, pédestre, archéomagnétique et carottages, ainsi que la fouille. Les apports des analyses en laboratoire seront aussi présentés pour étudier les caractéristiques des matériaux argileux et l'origine des terres cuites dans les habitats.
Il sera également évoqué l'apport essentiel de la céramique comme « outil » de datation et d'identification des circuits d'échange commerciaux.
Présentation du travail de l'archéologue, du céramologue et de l'archéomètre, à partir des questions suivantes :
  • Comprendre le travail des artisans potiers et tuiliers d'autrefois. Où se sont-ils installés ?
  • Comment retrouver les lieux de productions ?
  • Comment les terres cuites ont-elles été fabriquées ? À quoi ont-elles servi ?
  • Quels sont les matériaux qui ont été utilisés ? Comment peut-on les reconnaître?
Autant de questions qui seront abordées par différentes techniques de prospections, d'observations et d'analyses.
Comment faire parler des bouts de tessons en terre cuite : une présentation générale sera suivie du parcours du « tesson » au laboratoire ; une activité sera proposée pour les plus petits (puzzle 3D) pendant que les plus passionnés pourront faire une « incartade » dans le domaine des matériaux et des analyses chimiques.

Atelier artisanal antique de Commes


Fabrication de la teinture à l'époque romaine à partir du pourpre, sur l'étonnant site archéologique de Commes (14)

Remonter le temps avec les cartes


Les cartes anciennes constituent un fond documentaire essentiel pour les chercheurs en histoire et en archéologie. Elles transcrivent une représentation du monde réel qui peut avoir disparu ou fortement évolué avec le temps. Cette traduction de la réalité a été acquise, interprétée et fixée sur un support papier selon un système de codage. L'information géographique doit pouvoir être comprise par tous les utilisateurs grâce à une « modélisation cartographique ».
Avec la numérisation des cartes (en mode rasteur ou en mode vecteur), de nouvelles perspectives d'investigations sont possibles : superposition des informations, lectures à différentes échelles, liaison des représentations cartographiques avec des bases de données, etc. L'archéologue spécialisé en géomatique (l'archéomaticien) met en application toutes ces nouvelles technologies.
Il reconstitue des éléments manquants, confronte les informations et pousse plus loin les interprétations. Quelques exemples illustrés à partir de cartes anciennes permettront d'apporter un autre regard sur cette profession.

Dessine-moi une baleine


Souvent mal connus, impressionnants par leur taille et difficiles à catégoriser, les mammifères marins comme les cétacés ont constitué pour les hommes du Moyen Âge un objet de fascination dont le pouvoir ne s'est jamais démenti. En nous appuyant sur les textes des encyclopédies rédigées du XIIIe au XVe, et en étudiant en regard les illustrations qui accompagnent les textes dans les manuscrits et les incunables, nous présenterons quelques animaux comme le cète, le veau marin mais également certains mollusques céphalopodes comme le poulpe, objet de tous les fantasmes. La confrontation entre texte et image permettra d'aborder ce qu'étaient la science des hommes du Moyen Âge, mais aussi de découvrir une part de leur univers imaginaire.

La connaissance de la faune arctique au Moyen-Âge et à la Renaissance


À l'heure où le réchauffement climatique touche particulièrement les régions froides de notre planète, l'ours polaire, directement menacé, est devenu un des symboles de notre sensibilité écologique actuelle. Mais pendant très longtemps, la grande faune du Nord est restée méconnue avant les grandes explorations des XVIe et XVIIe siècles. Tout au long du Moyen Âge, grâce aux contacts avec les populations scandinaves et les colonies vikings d'Islande et du Groenland, de nouveaux savoirs s'établissent peu à peu et trouvent un écho dans les encyclopédies médiévales et autres traités d'histoire naturelle. Une nouvelle faune exotique venue du Nord enrichit la liste des animaux connus : ours blanc, morse, narval, renne, élan, glouton, etc. A travers quelques exemples, tirés du programme de recherche DYRIN mené au CRAHAM, nous verrons comment se constituent peu ces nouveaux savoirs zoologiques.

Lire sous l’aile de l’archange : du parchemin au numérique


Les chercheurs du CRAHAM collaborent avec des conservateurs de bibliothèques afin de retrouver le contenu de la bibliothèque monastique du Mont Saint-Michel avant sa dispersion à la Révolution française. Ils présenteront les activités et les outils qui ont été nécessaires pour la réalisation de la bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel accessible en ligne : campagne de numérisation, catalogage, codicologie, paléographie, transcription, depuis le repérage des exemplaires conservés jusqu'à la mise en ligne de leurs notices et de leurs facs-similés.
Différentes thématiques seront abordées pendant l'atelier :
  • décrire et déchiffrer un livre manuscrit ;
  • reconstituer le contenu d'une bibliothèque ancienne du Moyen Âge jusqu'à la Révolution française ;
  • définir la place du livre dans la vie des moines ;
  • repérer les formes variées du livre ancien : manuscrits et livres imprimés ;
  • textes et enluminures ;
  • livres pour la liturgie, pour la méditation, pour l'histoire et pour les études.

Lieu(x)
Caen - campus 1

Télécharger la page

Dernière modification : 22 septembre 2017


CONTACT

Micaël ALLAINGUILLAUME
02 31 56 57 25

UNICAEN
Université de Caen Normandie
Esplanade de la Paix | CS 14032 | 14032 CAEN cedex 5