Presses universitaires de Caen 20200710
350 03 02 978--2 01 F201373 BC 02 07580428 Bibliothèque de philosophie politique et juridique <TitleType shortname="b202" refname="TitleType">01</TitleType> <TitleText shortname="b203" refname="TitleText">Apologie du diable</TitleText> <TitlePrefix></TitlePrefix> <TitleWithoutPrefix>Apologie du diable (B. Erhard) - traduction</TitleWithoutPrefix> http://www.unicaen.fr/services/puc/article.php3?id_article=350 A01 Benjamin Erhard B06 Philibert Secrétan 140 02 02 Traduction inédite de Philibert Secrétan. 01 02 Benjamin Erhard (1766-1827), par sa pensée politique, se situe, au lendemain de la Révolution française, dans le clan des « Jacobins allemands ». Mais, par sa réflexion proprement philosophique, c’est par rapport à Kant et à Fichte qu’il convient de le situer. Dans l’Apologie du diable – article publié en 1795 dans le Philosophisches Journal de Niethammer et traduit ici en français pour la première fois –, il traite des rapports de la morale et du droit. « En soulignant la positivité du droit face à la morale, dit un commentateur, il a manifestement influencé la conception de Fichte ». Presses universitaires de Caen 01 Presses universitaires de Caen 1989 02 146 mm 01 207 mm Presses universitaires de Caen 20 02 9,15