> Catalogue > Philosophie > Revues et publications en série > Bibliothèque de philosophie politique et juridique
Pufendorf Samuel (baron de)

Le Droit de la nature et des gens

Traduction de Jean Barbeyrac. Collection Fontes & Paginæ.
 

Pufendorf_t_1Premier titulaire d’une chaire de droit naturel à Heidelberg, puis à Lund en Suède où est édité le De jure naturae et gentium (1672), Samuel Pufendorf (1632-1694), un des plus grands jurisconsultes du
XVIIe siècle, établit le droit naturel pour unique principe de la morale, de la politique et du droit. Nous donnons ici le De jure dans la quatrième édition (1732) de la célèbre traduction française de Jean Barbeyrac parue pour la première fois en 1706 : Le Droit de la nature et des gens.
Pufendorf est aussi le juriste le plus important pour le XVIIIe siècle : Locke en conseille la lecture dans ses Pensées sur l’éducation ; Rousseau lit le Droit de la nature et des gens dans cette traduction tout en exploitant le commentaire que Barbeyrac fournit du traité dans ses notes, et fait de Pufendorf, avec Grotius, son interlocuteur jurisconsulte principal ; l’Encyclopédie reprend des passages entiers de cette traduction ; pour Kant enfin, le Droit de la nature et des gens constitue un ouvrage de référence.
C’est donc à un double titre que s’imposait la réédition de ce grand classique de la philosophie morale et politique dans la traduction qui l’a donné à connaître en France. Il vaut d’une part pour sa valeur propre : c’est un des livres fondamentaux de l’école du Droit naturel. Il vaut d’autre part comme une source irremplaçable pour ceux qui étudient la philosophie politique moderne, aussi bien dans son histoire que dans ses concepts fondamentaux.

Bâle, 1732 ; reprint, Caen, 1987, nouvelle édition 2010.
21 x 27, br., t. I, 620 p., t. II, 562 p.

ISSN : 0758-0428
t. I : ISBN : 978-2-84133-328-8
SODIS : F205964
t. II : ISBN : 978-2-84133-329-5
SODIS : F205977

tome I : 45 €
tome II : 45 €

XML / ONIX



forum