Soutien de la thèse de M. Cédric Richet

Début : 10/12/2010 - 14:00
Fin : 10/12/2010 - 18:00

Nous vous informons que M Cédric RICHET soutiendra sa thèse en vue de l’obtention du DOCTORAT de l’UNIVERSITE de CAEN Spécialité : Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives le 10 décembre 2010 à 14h à l’UFR STAPS, Campus 2
Titre : Partenariats public-privé et équipements sportifs : d’une vision normative à une réalité perçue Approche comparée « gestion déléguée/régie » des centres aquatiques publics

MEMBRES du JURY

M Gérald ORANGE Professeur à l’Université de Rouen (rapporteur) M Gilles FERRÉOL Professeur à l’Université de Franche-Comté (rapporteur) M Michel DESBORDES Professeur à l’Université de Paris Sud XI Orsay Mme Marina HONTA Maître de conférences HDR à l’Université Victor Segalen Bordeaux II M Bastien SOULÉ Maître de conférences à l’Université Claude Bernard Lyon I M Christophe DURAND Professeur à l’Université de Caen Basse-Normandie (Directeur)

RÉSUMÉ
Les partenariats public-privé (PPP) ont une longue histoire en France. Leurs domaines d’application se sont diversifiés depuis la décentralisation. Les centres aquatiques, traditionnellement en régie, peuvent ainsi être délégués. Les enjeux et difficultés de gestion de ces équipements alimentent toutefois un débat classique en management : faire ou faire-faire (ch.1). La thèse propose une perspective d’analyse organisationnelle qui intègre les phénomènes de contractualisation décrits dans la littérature. Trois aspects de la question sont d’abord abordés : la doctrine administrative appliquée aux PPP (ch.2), l’approche normative des théories économiques (ch.3) et la modélisation en management public (ch.4). Un modèle synthétique opérant un transfert conceptuel de la notion de contrat à celle de système est ensuite présenté en sociologie des organisations (ch.5). L’analyse s’appuie sur les résultats d’une enquête combinant un questionnaire, l’étude de rapports de la Cour des Comptes, d’avis juridictionnels, et 34 entretiens approfondis menés au sein de deux communautés d’agglomération (ch.6). Les résultats obtenus pour des centres en gestion déléguée (ch.7), puis des piscines en régie (ch.8), montrent un enracinement des PPP différent en phases d’investissement et de fonctionnement. Des logiques de travail public s’opposent à l’instauration d’une collaboration pérenne ; des logiques de service public témoignent d’un apprentissage organisationnel (ch.9). L’incertitude économique et juridique, puis l’expression d’intérêts sectoriels maintiennent des situations conflictuelles. Elles sont l’occasion d’un questionnement sur la « bonne » gouvernance des services publics (ch.10).
MOTS-CLES
SERVICES PUBLICS - GESTION – PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE – DELEGATIONS DE SERVICE PUBLIC – SOCIOLOGIE DES ORGANISATIONS – ADMINISTRATION PUBLIQUE - PRISE DE DECISION – EQUIPEMENTS SPORTIFS – PISCINE