Atelier du Laboratoire ESO Caen

Lieu : Maison de la Recherche en Sciences humaines de Caen Normandie - Salle des Thèses (SH 028)
Début : 18/11/2019 - 09:00
Fin : 18/11/2019 - 12:00
Responsable(s) scientifique(s) : Mathieu UHEL et Laura PAUCHARD

Michael BERMOND et Xavier MICHEL, Maîtres de Conférences au Laboratoire ESO Caen interviendront lors de ce nouvel Atelier.

Michaël BERMOND. Acquéruers et vendeurs de maisons individuelles dans les espaces ruraux en France : la gentrification en question.

L'objet de la communication est de présenter les premiers résultats d'une analyse géostatistique sur le profil des acquéreurs et vendeurs d'une maison individuelle dans les espaces ruraux en France. L'analyse repose sur l'exploitation de la base notariale PERVAL pour la période 2000-2012 à l'échelle de l'ensemble du territoire métropolitain français. Au-delà des caractéristiques du bien en transaction (type de maison, superficie, localisation, prix), la base PERVAL permet de renseigner le profil des acquéreurs et vendeurs selon la catégorie socio-professionnelle, l'âge, la nationalité et la commune de provenance.

S'il est aujourd'hui admis que le patrimoine immobilier est l'un des plus puissants moteurs du creusement des inégalités, et que l'évolution à la hausse des prix immobiliers accroît la ségrégation dans l'accès au logement (Le Goix, 2016), que nous apprennent alors les caractéristiques du marché des maisons individuelles sur la géographie sociale des espaces ruraux ?

La communication proposera une typologie des cantons métropolitains français (hors cantons urbains) selon le profil en CSP des "couples" acquéreurs-vendeurs sur la période 2000-2012. Les échanges de maisons individuelles entre catégories socio-professionnelles sur le marché immobilier reproduisent-ils la structure socio-professionnelle en place ? Peut-on identifier des zones rurales où le fonctionnement du marché des maisons jouerait dans le sens d'un processus de gentrification, par remplacement des catégories sociales les plus modestes au profit de catégories plus aisées ? Ou au contraire d'une paupérisation ?

La communication visera à questionner la pertinence de la notion de gentrification pour analyser certaines transformations contemporaines des espaces ruraux. Une attention particulière sera enfin porter à la géographie des acquisitions de maison par les cadres et professions intellectuelles dans les espaces ruraux. Où achètent-ils ? À qui ? Dans quelle situation pourrait-on dire qu'ils participent d'un processus de gentrification ?

Cette communication se veut aussi une contribution sur les apport et les limites de la base PERVAL à l'analyse du changement social dans les espaces ruraux.

 

Xavier MICHEL. Les objectifs et bénéfices des camps d'été pour les enfants et adolescents atteints/en rémission d'un cancer : état de la littérature et perspectives de recherche.

Ce projet de recherche comprend un état de l'art, initié depuis deux ans, en concertation avec deux collègues d'ESO Angers. Cette phase est aboutie : elle permet d'identifier les axes de recherche préexistants dans une littérature internationale (70 références) traitant de ce sujet, les disciplines scientifiques investies, les analyses et résultats de recherche déjà obtenus par la communauté scientifique, mais aussi de mettre en évidence les perspectives de complément de recherche, notamment en géographie des mobilités (et en lien avec d'autres savoirs, par exemple psychologie sociale et de l'environnement). En effet, si les bénéfices psycho-sociaux sont identifiés, il lmanque une connaissance des processus de relations des individus avec leur environnement inhabituel (social, biophysique, paysager) ainsi qu'une connaissance des effets du déplacement (distance, séparation, replacement, etc.), qui permettent de conduire à ces bénéfices. L'exposé propose de faire ressortir ces perspectives de recherche, en vue de recherches à venir destinées à y répondre.

Contact

Mathieu UHEL - 0231566235