Urbain le mescongneu filz de l'empereur Fédéric Barberousse

Droz, 2013, Cahiers d’Humanisme et Renaissance
Janine Incardona / Pascale Mounier

Traduit par Claudine Scève, édition critique bilingue italien-français par Janine Incardona et Pascale Mounier

Publié en 1532 ou en 1533, Urbain témoigne de l'attrait national, lyonnais tout particulièrement, pour les œuvres de Boccace. Il s'agit de la traduction anonyme d'un court roman, Urbano, imprimé pour la première fois à la fin du XVe siècle et malicieusement signé « Boccaccio » par un rédacteur dont on ignore l'identité. La traductrice, elle, donne son nom de façon cryptée. Grâce au contexte qui a favorisé sa parution, Urbain constitue un texte remarquable dans l'histoire des lettres. Il s'agit de la deuxième traduction en langue française produite par une femme au XVIe siècle, même la première si on retient les œuvres publiées.

La présente édition bilingue confronte l'italien de l'original et le français de la traduction. Elle permet d'apprécier quelle lecture est faite du récit original à l'occasion du travail de Claudine Scève, la sœur du poète lyonnais. Elle invite à déduire quelques aspects de la perception française d'un auteur qui passe dans les années 1530 pour le maître du récit italien.

Vers le site de l'éditeur : http://www.droz.org/france/fr/5864-9782600016100.html