Lumière active

Poétiques de la lumières dans le théâtre contemporain

Art Digiland, 2015, 275 pages, ISBN 978-1-5171-6207-8
F. Crisafulli - Préface : A. Surgers

Cet ouvrage revisite, du point de vue des poétiques de la lumière, quelques épisodes importants de la mise en scène théâtrale au XXe siècle, depuis les grands réformateurs des premières décennies jusqu’à divers artistes contemporains tels que Josef Svoboda, Alwin Nikolais, Robert Wilson. Non pour proposer une histoire plus ou moins organique de la lumière au théâtre, mais pour tenter de préciser, relativement à son utilisation, certaines questions fondamentales. S’affranchissant des contextes étroits de la technique et de l’image dans lesquels on tend souvent à les enfermer, les problématiques de la lumière sont examinées ici sous d’autres angles, ceux de la structure spatio-temporelle du spectacle, de la construction dramatique, de la création poétique, de l’action, du rapport avec le performer. Une partie de l’ouvrage est consacrée au travail théâtral de l’auteur. Elle documente le point de vue particulier sur lequel sa réflexion se fonde, point de vue suscité et enrichi par son expérience personnelle de metteur en scène. Le titre “lumière active” se réfère directement à Adolphe Appia, qui à la fin du XIXe siècle fut parmi les premiers à aborder de manière précise – dans ses écrits comme dans ses créations – la question de la lumière en tant que question artistique du théâtre. Pour Appia la lumière active était la lumière scénique “proprement dite”: une lumière expressive et créatrice de formes, une lumière comme matière poétique et substance dramatique.