Ecrivain critique

Début : 02/04/2009 - 15:00
Responsable(s) scientifique(s) : M.P. Berranger / B. Diaz

Pour le séminaire de recherche sur la critique des écrivains, nous avons retenu l'idée de mettre l'accent cette année sur des logiques d'époque, sur les stratégies plus ou moins conscientes par lesquelles un écrivain s'inscrit dans le champ littéraire de son temps et prétend prendre date pour la postérité, et de montrer sous cet angle les enjeux et la spécificité de la critique des écrivains.
Le thème « Enjeux polémiques et supports » devrait nous permettre d'éviter l'énumération d'études de type monographique et de mettre en évidence des lignes de traverse, des alliances objectives, des dialogues plus ou moins souterrains dans les différents lieux de la critique à un moment donné. Cette perspective n'exclut nullement que nous revenions à des approches plus monographiques l'an prochain mais il nous a semblé de bonne méthode de penser d'abord les cadres historiques et les enjeux collectifs.
Le terme de « supports », au pluriel, permettra d'intégrer des textes critiques qui pour s'écrire en des temps antérieurs à la naissance de la presse moderne n'en dessinent pas moins des lignes de partage significatives. Recueils de pensées et d'essais, articles, préfaces, traités, « Défenses de » et « Réponses à », arts poétiques, portraits, correspondances (épitre dédicatoire, lettre ouverte, lettre privée...), fictions et autres promenades littéraires, (liste ouverte) peuvent aussi faire apparaître les enjeux polémiques des choix critiques, et permettre de dresser une cartographie des territoires et des « doctrines » littéraires vus du point de vue de l'écrivain.

 2 avril 2009 :
Jean-Claude Larrat (Les Préfaces d'André Malraux)30 avril 2009 :
Serge Martin
(Les Cahiers du chemin)