Du difforme, de l’informe au théâtre - de l’italianité aux italiens

Début : 24/10/2008 - 09:30
Responsable(s) scientifique(s) : Marie-José Tramuta, Yannick Butel

Manifestation organisée par les chercheurs du séminaire « Esthétique et poétique du discontinu »

Dans le prolongement des interrogations sur l'histoire du théâtre français et italien, au carrefour d'expériences esthétiques et poétiques communes, à la marge du discours critique qu'auront nourri les universitaires et les praticiens, sur la base du constat que le rapport entre italiens et français a une influence déterminante sur la scène européenne et mondiale... la journée d'étude envisagée entreprendra de traiter plus spécifiquement la mise en scène de l'informe et du difforme. Un thème choisi au regard d'une histoire théâtrale qui a développé le mythe d'une italianité à laquelle fait écho la commedia dell' arte.

Un mythe ou un stéréotype dont on peut aisément comprendre qu'il ne réfléchit pas la diversité des pratiques contemporaines, qu'elles procèdent du texte ou de la scène. Cette évidence est repérable, par exemple, chez Pipo Delbono ou chez Romeo Castellucci, mais également, pour le plus visible chez Carmelo Bene.

Dans cette perspective, sans négliger le spectre de l'italianité, le fantôme de cette gestuelle reconnaissable, l'esprit (au sens derridien) de cette chorégraphie qui aura fait l'objet de nombreuses études sémiologiques ; la journée d'étude consacrée à l'informe comme au difforme se proposera d'interroger les pratiques scéniques de Romeo Castellucci (artiste associé de l'édition 2008 du festival d'Avignon) et Pipo Delbono. Pratiques, a priori, en rupture avec le jeu traditionnel et l'esthétique héritée des italiens.

Intervenants : Caterina Gozzi, Pierre Katuszewski, Sophie Lucet, Maria Teresa Roberto, Éric Vautrin, Marie-José Tramuta, Yannick Butel.