Barbey d'Aurevilly en tous genres

Lieu : MRSH, salle des Actes
Début : 16/10/2008
Responsable(s) scientifique(s) : Brigitte Diaz ; Stéphane Lainé

« C'est une des idées les plus fausses de ce temps qu'il faut être spécial, ne faire qu'une chose pour être plus fort » : ne pas être spécial, c'est-à-dire ne s'enfermer dans aucune spécialité littéraire mais, c'est le vœu que Barbey d'Aurevilly formulait dans cette lettre à Trebutien du 22 juillet 1851, vœu qu'il a scrupuleusement honoré durant toute sa longue carrière. Au terme de cette « Année Barbey d'Aurevilly » qui célèbrera le bi-centenaire de la naissance de l'écrivain normand, c'est sur cette étonnante polyvalence de ses centres d'intérêt comme de son talent que nous aimerions insister.

Polymorphe mais non polygraphe, pluriel mais pas éclectique, Barbey d'Aurevilly a arpenté dans tous ses continents l'univers littéraire de son siècle - un siècle qu'il couvre de tout son long, non seulement en raison de sa longévité mais aussi par sa surface littéraire ainsi que par la multiplicité de ses antennes. Journaliste, il fonde avec Trébutien la Revue de Caen où il publie sa première nouvelle, Léa ; il collaborera par la suite à de nombreux journaux et revues. Essayiste : le recueil Les Œuvres et les Hommes rassemblera plus de mille articles de critique politique, morale, historique et littéraire. Diariste et épistolier : on compte neuf volumes de lettres publiés à ce jour constituant une correspondance qui s'étend de 1824 à 1889. Nouvelliste et romancier : son œuvre fictionnelle n'a cessé de susciter de l'intérêt jusqu'à nos jours. Barbey d'Aurevilly a traversé les genres littéraires tout en les questionnant car il a été aussi un des plus grands critiques littéraires de son temps, à côté de Sainte-Beuve. Praticien et théoricien de la littérature, c'est d'abord cette double identité de l'écrivain que notre colloque veut éclairer, en en faisant miroiter toutes les facettes. Il s'agira de mettre en perspective les aspects multiples de l'activité littéraire selon Barbey d'Aurevilly d'en suivre les interactions, sans oublier le territoire de l'intime - lettres et Mémoranda ?  où se pense, se décline, se vit autrement la littérature.

Fichier(s) à téléchargerProgramme de la manifestation

Contact