Lucie Roussel-Richard - LASLAR EA4256

Dernière modification le 06/02/2017

Lucie ROUSSEL-RICHARD

Docteure

Membre associé de l'équipe LASLAR

Activités de recherche

Le projet de thèse s’inscrit dans l’axe « Archives de la création » de l’EA 4256 et se propose d’étudier les rapports complexes entre les écrivaines et la presse au XIXe siècle. Si la question a déjà été traitée pour les écrivains masculins, notamment par Marie-Eve Thérenty (Mosaïques Etre écrivain entre presse et roman, Champion, 2003) elle n’a pas été envisagée du point de vue des femmes. Or pour elles aussi le journalisme a pu être une antichambre de la littérature. Les spécialistes de l'histoire littéraire féminine signalent qu'un tel mouvement réformateur de l’histoire littéraire a eu lieu dans la culture anglo-saxonne grâce aux outils critiques mis à disposition par les sciences humaines mais qu'une synthèse similaire est toujours attendue en France. Notre première démarche sera de contextualiser notre objet en dressant un état des lieux des postures d'auteur plus ou moins accessibles aux femmes en fonction des injonctions sociales pesant sur ces dernières, nous orienterons ensuite notre réflexion vers les rapports entretenus par les femmes avec la lecture et l'écriture littéraires. Enfin, nous nous concentrerons sur les modèles de parcours d'écrivaines-journalistes ainsi que sur leurs stratégies d'acceptabilité pour faire de la presse un tremplin professionnel.  


N.B. : chaque page personnelle est rédigée sous l'entière responsabilité de son auteur.