Le Loup en Normandie

Editions OREP, 2019, 200 pages, ISBN 978-2-8151-0506-4
Jean-Marc Moriceau

Des loups en Normandie ? Alors qu’éleveurs et bergers se débattent contre son retour dans les Alpes depuis 1992, il peut paraître incongru de consacrer un livre au loup en Normandie. Et pourtant, du Couesnon à la Bresle et des collines du Perche jusqu’aux falaises du Pays de Caux, ses traces surgissent de partout.

Du Moyen Âge à la fin du xixe siècle, des sources multiples appuient cette enquête qui embrasse les cinq départements normands : près de 200 communes comparaissent nommément. Grâce à elles, nous découvrons l’empreinte du loup sur le territoire mais aussi sur les esprits. Nous mesurons son impact sur le bétail, dans une province où l’élevage constitue, depuis longtemps, une richesse essentielle.  Chemin faisant, nous mettons au jour une question bien délicate : la dangerosité du loup sur l’homme. En ce domaine la Normandie n’a rien à envier au Gévaudan. On comprend alors pourquoi, des générations durant, il a fallu se protéger de l’animal prédateur et lutter contre lui. Très tôt, les Normands ont adopté des politiques de « gestion » anticipatrices par leurs écrits, leurs pratiques et leurs choix. Terre à loup la Normandie a été aussi celle des hommes du loup, dont certains ont eu un rayonnement national.  À la fin de cette traque, l’auteur débusque les « derniers » loups historiquement présents avant de s’interroger sur leur éventuel retour.

Cette histoire des loups en Normandie révèle un apport culturel méconnu mais pourtant indéniable. Elle donne aussi quelques leçons à méditer par les gestionnaires de la faune sauvage, les représentants du monde agricole et les collectivités territoriales. Pour le grand public, elle prépare à une prise de conscience nécessaire

Site web de l'éditeur