LES ARTS COMME EXPÉRIENCES

Responsables : Fabien Cavaillé et Anne Gourio

 

Cet axe interroge les arts en tant qu’action et relation entre les différents pôles qu’ils assemblent (producteurs/récepteurs/médium/environnement). Il s’intéresse à la mise en œuvre plutôt qu’aux œuvres en tant que produits finis. En s’ouvrant à la dimension anthropologique dans le sens large du terme, les recherches qui s’y inscrivent abordent la création et la réception comme pratiques vivantes.
 
Ces expériences des arts peuvent être étudiées à travers les orientations suivantes : 
 
- Démarche créatrice : il s’agit de décrire et d’analyser les actes qui produisent les œuvres d’art, voire de considérer ces actes comme partie intégrante de l’œuvre. La création poétique peut ainsi être pensée et transcrite en tant que geste et expérience, ce qui conduit à la chercher aussi dans les pratiques non textuelles (land art, poésie performée, etc.). L’apport théorique des performance studies permet d’analyser certaines démarches dans le domaine des arts du spectacle, en étant attentif aux protocoles mis en place par les artistes. 
 
- Matérialité : il s’agit de s’intéresser aux supports physiques de l’expérience artistique, au(x) langage(s) comme matérialité, ainsi qu’aux échanges entre l’environnement matériel et les œuvres et la manière dont ceux-ci façonnent l’imaginaire collectif et affectent la réception. 
 
- Effet et réception : les enquêtes peuvent porter sur les formes artistiques qui se conçoivent comme agissantes, c’est-à-dire sur la façon dont celles-ci peuvent et entendent influer sur le monde, en marquant un environnement ou en se confrontant à la subjectivité des lecteurs ou des spectateurs. Dans cet esprit, l’axe accueille des recherches qui portent sur la dimension sensible de la réception, sur ses traces et ses cristallisations mémorielles, sur les formes sociales qu’elle peut prendre.